On me demande souvent pourquoi j’ai renoncé à utiliser les ballons d’équilibre et autres surfaces instables.

Je vais t’expliquer tout ça et même te parler de mon avis sur les surfaces instables (basé sur des faits).

La proprioception, c’est quoi ?

C’est une perception consciente ou inconsciente des différentes parties du corps dans l’espace (espace-temps si je suis technique).

Cette perception est permise par les sensations (information sensorielle) qui remonte au cerveau grâce aux propriocepteurs, qui sont des capteurs situés dans les muscles, les articulations, la peau, les tendons etc.

Les propriocepteurs sont simplement un type de récepteurs sensoriels.

La proprioception est donc conscience de soi dans l’espace(-temps).

Le présupposé principal établi par les professionnels du sport et de la santé est de se dire: 

Si je mets le chien en instabilité, je vais envoyer plein d’infos au système nerveux et donc je bosse la proprioception“.

Après tout, tu mets l’individu dans des conditions de méconnaissance complète de son corps dans l’espace-temps.

(Je sais, parler d’espace-temps, t’as l’impression d’écouter un reportage sur RMC qui te parle de la théorie de la relativité générale d’Einstein: c’est pourtant une réalité. L’Univers est, jusqu’à preuve du contraire, en 4 dimensions: les 3 dimensions de l’espace qu’on connaît et une 4ème. Le temps.)

Après des entorses et plus largement toute problématique des membres et bientôt du dos, tu trouveras des pro de santé et du sport qui te diront que tu “manques de proprioception” et voudront faire monter ton chien sur des coussins d’équilibre aussi appelé pods, donut, cacahuète, … pour la développer.

Je t’explique juste après en quoi ça ne sert à rien.

L’adaptation des tissus et de l’apprentissage moteur et cognitif

Seulement, n’oublie pas le principe de spécificité, loi absolue de l’adaptation des tissus et de l’apprentissage moteur et cognitif.

Ton chien va s’adapter et s’améliorer dans les conditions spécifiques d’instabilité que tu lui auras choisies.

Ça veut dire qu’entraîner ton chien sur un ballon d’équilibre va l’améliorer sur le ballon d’équilibre mais pas sur le sol stable.

Sachant que la majorité des sports ont lieu en conditions stables, aucun intérêt de s’entraîner en instabilité.

De plus, l’instabilité limite la production de force et donc l’intensité que tu peux mettre est très limitée et s’éloigne grandement des demandes retrouvées dans les sports canins.

Niveau spécificité et intérêt global, c’est 0/20.

Et on va me dire: “mais si je fais de l’agility ou du paddle avec mon chien, ça a son intérêt, non ?

Non.

Pourquoi ?

Parce que les conditions d’instabilité ne sont pas les mêmes et c’est pas spécifique.

Les appuis fuyants de l’agility, du frisbee, du troupeau, du paddle, de la natation, etc. sont spécifiques à eux-mêmes: tu ne les reproduiras pas avec un ballon d’équilibre ou autre surface instable.

Souviens-toi de ma publication où je t’ai parlé de ce que signifiait être fort avec les émergences toutes différentes de la force.

Une autre croyance répandue est que travailler en condition d’instabilité va davantage engager les muscles profonds, ce qui est faux. Oui, tu vas augmenter la demande en termes de co-contractions, mais ce ne sera pas du tout spécifique au sport.

Ton chien s’améliorera dans ces conditions précises, mais vu que la production de force est limitée par l’instabilité, tu ne pourras même pas t’approcher de ses capacités maximales réelles sur le pattern en conditions stables: la progression est donc limitée sur les patterns extérieurs (agility, randonnée, frisbee, dogdance, …)

Bref, trop de complexité pour rien.

La proprioception, ce n’est pas de l’équilibre.

Travailler l’équilibre améliore ….. l’équilibre et c’est tout.

Oui, ça va stimuler des propriocepteurs et autres mécanorécepteurs, mais ça le fera uniquement dans les conditions spécifiques de leur stimulation en instabilité: le transfert dans le sport sera limité.

Avec tout ça, tu commences à comprendre que le meilleur moyen de devenir bon sur un mouvement ou un sport, c’est de pratiquer justement ce mouvement ou ce sport.

Pour améliorer la proprioception, il faut recruter un maximum de propriocepteurs.

Comment on fait ?

La proprioception est mouvement.

Le meilleur moyen de stimuler un maximum de propriocepteurs est justement d’explorer l’espace-temps dans un maximum de positions, amplitudes, vitesses et régimes de contraction.

Pour recruter un maximum de tissu musculaire, donc de fuseaux neuromusculaires (qui sont des propriocepteurs), on sait qu’il faut soit: être à très haute intensité ou être proche de l’échec, donc en état de fatigue dans des conditions d’intensité plus faible.

Donc il vaut mieux être dans ces conditions pour en recruter un max au niveau musculaire.

Ça c’est une chose, mais si l’amplitude de mouvement est limitée, il y a des fibres auxquelles ton chien n’auras jamais accès car souviens-toi:

Tu ne peux pas bouger où tu ne peux pas bouger, tu ne peux pas accéder à ce que tu ne peux pas bouger et tu ne peux pas entraîner/stresser/adapter ce à quoi tu n’as pas accès.

La proprioception est mobilité.

Si tu mets ton chien sur un ballon d’équilibre, il n’explore presque aucun espace-temps, aucune amplitude, aucune vitesse et donc ne développes la proprioception que dans les conditions bien spécifiques du travail sur le ballon.

Concrètement, ça ne va pas avoir d’intérêt pour ta pratique sportive sur le terrain agility, de dog-dance, de frisbee, ni même en randonnée ou en ski ou autre.

La proprioception n’est pas équilibre.

Elle est force dans l’espace-temps.

Elle est mobilité et mouvement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *